CYCLO CLUB LAMBESC

 

PROGRAMME DES ACTIVITES 2018

 

 

 

Manifestations spécifiques

 

·          15 décembre 2018 : Assemblée Générale

 

 

 

LE PROGRAMME 2018      

du CCL

Le CCL et l élan Lambescain le 2 décembre

 

ce matin pour donner un coup de main à nos amis de l élan Lambescain il y avait sur 2 Roues ,en musculaire Daniel T , Gilou , Christophe ...motorisé Gérard H... électrique Christian et Claude ...

 

Charley a eu une panne d oreiller et Cricri beau barbu est venu nous dire bonjour au départ

 

bonne répartition des taches par notre chef Daniel pour bien encadrer les 800 personnes qui se sont affrontées ce matin sous un ciel maussade et une température fraiche

 

vin chaud bienvenue et bouteille de rosé a l arrivée pour tout le monde

 

très bonne organisation . rien a dire,cela  a été un plaisir d accompagner tous les participants

 

a l année prochaine

 

RANDO DE PERTUIS : 18 novembre 2018

7 participants aujourd'hui pour cette très belle rando dominicale à Pertuis. Bernard, Charley, Pierre, Benoit, Didier, Bruno et moi.

4 véhicules ont été nécessaires  puisque la remorque était utilisée par le Jacquemard qui faisait la rando des Imberts. 
Tout est nouveau pour cette version 2018 y compris le lieu de départ qu'on a eu un peu de mal à trouver. Charley règle les inscriptions, un petit café et c'est parti pour le circuit rouge. Le ciel est bleu, il fait un peu frais, le temps est idéal, quel bol après la pluie de la veille. Ca bouche un peu dans les cingles où il n'est pas facile de doubler. Le tracé est composé d'une boucle principale de 30 km avec 4 boucles qui, cumulées portent le kilométrage à 40 km. La boucle n° 3 est très physique et nous sommes contents d'arriver au ravito au 20ème km.. Nous ne sommes que 3 (Charley, Benoît et moi) à faire la 4ème boucle. Bernard a chuté et s'est retourné le pouce et il préfère rentrer par la route.
On se retrouve tous à l'arrivée pour une bonne bière pression, une soupe à l'oignon + dessert au self  d'une école...
L'organisation est vraiment au top (60 personnes) super ravito (sandwiches au boudin, produits de la chocolaterie, jus de fruits bio...)  du monde à chaque départ de boucle, restauration à l'arrivée, parc à vélo gardé pendant le repas, magnifique tout nouveau tracé  et grand  soleil. Elle est pas belle, la vie ?

 

Cri

La lambescaine 2018 s'est bien passé avec

 

512 participants. Lire le CR à la rubrique

 

VTT La Lambescaine 2018

Compte rendu de notre voyage sur St Jacques de Compostelle. Partie espagnole du 19 au 25 septembre (7 jours

de route)

saloperie de pont

 

Nos 4compagnons (Roland, Jeannot, Bernard de Nice et Louis) sont partis d'Arles le 14 septembre, avec nos vélos. Jacques et moi les rejoignons par train Marseille/Toulouse/Bayonne/St Jean Pied de Port. Notre train a du retard au départ de Marseille. Du coup nous manquons notre correspondance pour Bayonne, et pire, arrivons à cette escale alors que le dernier train pour St Jean Pied de Port est parti. Heureusement, la SNCF réagi bien, et met à notre disposition un taxi pour rejoindre nos 4 camarades, avec 2 heures de retard par rapport au planning de base. Le pire reste à venir : ils nous apprennent, qu'à Pau, leur voiture est passée, le matin même, sous un pont de 2.10m de haut, ce qui a été fatal pour les vélos installés sur la galerie. Résultat : le vélo de Jeannot est cassé au niveau du cadre, celui de Jacques a les 2 cocottes abîmées. Ces 2 vélos sont réparables et de fait Jacques récupère le sien, en état de fonctionnement, dès le lendemain matin. Pour Jeannot le cadre doit être envoyé dans une société spécialisée en soudures de cadres vélo Quant au mien, il a littéralement explosé et le cadre est en 5 morceaux, au moins. Grâce à la réactivité de Jeannot, notre périple n'est toutefois pas compromis. Il achète un nouveau vélo et s'arrange pour que le concessionnaire Giant d'Anglet m'en prête un pour une semaine.

A noter que la voiture de Jeannot a subi des dégâts, au niveau du toit et de la galerie, et va nécessiter au retour une réparation dans un garage.

 

1/Mercredi 18/09 : St Jean Pied de Port/Puente la Reina (environ 100 km – dénivelé environ 1840m)

Cette étape passe par le col de Roncevaux que nous grimpons dès le départ. Col long (18km) avec une jolie pente. Jacques, qui n'avait pas roulé depuis une dizaine de jours, se sent des ailes et nous fait une montée digne des grands grimpeurs. Méconnaissable notre Jacquot !! ! Arrivés au sommet du col, nous mangeons dans un bon restaurant qui jouxte la très jolie abbaye de Roncevaux. Nous sommes alors à 790 km de St Jacques. Nous poursuivons notre route jusqu'à Puenta la Reina, via Pamplona. Nuit au Jakue Hôtel, établissement 3 étoiles.

 

2/Jeudi 20/09 : Puenta la Reina/Santo Domingo de la Calzada (environ 124 km – dénivelé environ 1450m)

Peu de temps avant Logrono, nous trouvons sur notre chemin, à Fuente de Irache, une fontaine gratuite de vin rouge. Si ! Si ! C'est vrai ! Cette fontaine inaugurée en 1991, a été spécialement installée pour les pèlerins. Tous les jours, elle est approvisionnée avec 100 litres de vin. Peu après Logrono nous faisons un arrêt pique nique dans la ville de Navarette. Puis à Najera un nouvel arrêt pour visiter un très beau monastère cistercien du 17ème siècle. Hébergement à l'hôtel Rey Pedro.

 

3/Vendredi 21/09 : Santo Domingo de la Calzada/Fromista (environ 140 km – dénivelé environ 1100m)

Peu de temps après le départ, nous grimpons le col de la Pedraja qui nous mène à 1150m d'altitude, puis nous filons sur Burgos, ville magnifique tant par sa splendide cathédrale que par son infrastructure urbaine. La cathédrale vaut vraiment le détour. Nous passons 1 heure à la visiter. Puis nous déjeunons sur le parvis de ce monument et expérimentons nos premiers « tapas ». La ville, quant à elle, est très fleurie, avec de larges avenues pourvues de pistes cyclables de premier ordre. Puis direction Fromista avec quelques arrêts en cours de route pour voir les ruines d'un ancien couvent du 15ème siècle (Couvent de San Pedro) et une écluse sur 4 niveaux. Hébergement à l'Hostal San Pedro pour 4 d’entre nous et un autre hôtel, pas loin pour les 2 autres. C'est dans cette ville que nous dégustons, sans modération, notre première sangria.

 

4/Samedi 22/09 : Fromista/Villarente (environ 100 km – dénivelé environ 370m)

Route plutôt plate pour cette journée. Sur la parcours, nous commençons à voir nombre de pèlerins, marchant à pied avec leur bâton et sac à dos. A Sahagun nous faisons nos courses alimentaires pour le pique nique du midi. La ville a une très belle église, avec des bronzes magnifiques sur le parvis, représentant des hommes cagoulés de la confrérie de Jésus. Malheureusement, cette église est fermée pendant notre temps d'arrêt. Nous reprenons alors nos vélos en direction de Villarente où nous dormons à l'hôtel Dolfin Verde. Cet établissement situé à environ 8km de la ville de Leone est doté d'une jolie piscine...dont nous ne profiterons pas, faute de temps. Nous partons ensuite visiter la ville de Leone, sa belle cathédrale gothique, prenons un train touristique pour faire le tour de la ville et mangeons notre première paella. Celle-ci n'étant pas suffisante pour l'ensemble des convives, nous commandons en plus 2 énormes tortillas, et du veau en sauce.

 

5/Dimanche 24/09 : Villarente/Ponferrada (environ 118 km – dénivelé environ 1230m)

Le matin, en partant, nous passons à nouveau par Leone et sa belle cathédrale gothique. Nous faisons une série de photos de groupe, en tenue du CCL, car la veille nous étions en tenue de ville. Nous reprenons notre chemin et nous arrêtons, une première fois, dans une agglomération dont j'ai oublié le nom, avec une charmante église et un petit château que nous ne pouvons visiter. Vers 13h nous trouvons un coin sympa pour pique niquer. Avant le repas, Louis et moi grimpons en vélo voir un village typique. Mais le chemin d'accès est pavé. Le revêtement est plutôt mauvais, les dalles disjointes. Nous décidons de faire demi-tour après 200 ou 300m. Chemin fatal à Louis qui a finalement dû changer sa chambre à air arrière après le pique nique. En cours de route, dans une cafétéria nommée La Candella, nous avons dégusté notre café et eu une pensée pour notre ami Jean-Marie. Plus loin, nouvel arrêt, car un mât surmonté d'une croix et de bandes de tissus divers très colorés flottant au vent trônait en bord de route à l'attention des pèlerins. Série de photos et reprise de notre périple. A une vingtaine de kilomètres de notre destination finale nous traversons un très très joli village, fleuri à souhait, avec une belle retenue d'eau où les gens pique niquent sur des espaces verts et se baignent. Nous décidons de nous y arrêter afin de boire une bière bien fraîche. Nous reprenons alors nos vélos, heureux d'arriver, pour une fois le croyons-nous, de bonne heure à l'hôtel. Hélas nous tournons en rond dans Ponferrada pour trouver notre nid douillet. Nous utilisons les GPS de nos téléphones, demandons notre chemin, en vain. Nous tournons pendant 2h30 et réalisons, en définitive, que l'établissement est situé sur une aire d'autoroute. Impossible de s'y rendre en vélo. Nous chargeons alors nos vélos sur la voiture et emménageons enfin, vers 20h. Ouf ! Deux voyages sont nécessaires pour transporter vélos et hommes à bon port. Hôtel confortable avec personnel très aimable.

 

6/Lundi 25/09 : Ponferrada/Sarria (environ 100 km – dénivelé environ 1460m)

Au matin, même manœuvre que la veille au soir pour sortir de l'aire d'autoroute. Là encore, 2 voyages seront nécessaires. Sur le bas côté de la route, un serpent humain se déploie. Ce sont les pèlerins se rendant à pied à St Jacques de Compostelle. Ils utilisent les chemins de terre recouverts de tout venant, balisés à leur intention. C'est impressionnant à voir quand leur chemin croise le notre. Petit arrêt café à Ambasmestras où Jeannot perd une de ses 2 clefs de voiture. Il fait plutôt frisquet et le café chaud est le bienvenu. Nous passons le col de Cebreiro (1300m), et un peu plus loin, passons devant une statue en bronze représentant un pèlerin. Nous immortalisons ces 2 événements par quelques photos. Puis nouveau col (Alto de San Roque à 1200m). Après 65 km de grimpettes nous nous arrêtons pour notre pique nique. Un peu plus tard, nous passons par Samos et son joli couvent que nous ne prenons pas le temps de visiter. Dommage ! Par contre Roland en profite pour réparer sa roue arrière crevée. Nous arrivons à Sarria et trouvons notre hôtel sans difficulté, cette fois. C'est une auberge de jeunesse mettant à notre disposition, pour un prix très raisonnable, des chambres confortables, des machines à laver et à sécher le linge. Nous en profitons tous pour faire une lessive complète. Le « camino », chemin pour les pèlerins, passe juste au pied de l'auberge. Puis, petit tour dans le centre ville très proche de l'hôtel, où nous commandons notre 2ème sangria du séjour et dînons dans un bon restaurant.

 

7/Mardi 25/09 : Sarria/St Jacques de Compostelle (environ 125km – dénivelé environ 1770m)

De plus en plus de pèlerins au bord des routes. A 90 km de Compostelle nous faisons un arrêt café dans un troquet installé là uniquement pour les pèlerins. Nous sommes 2 à 300 personnes à siroter une boisson ou grignoter un petit quelque chose. Petit pique nique le midi et nous fonçons sur St Jacques de Compostelle que nous atteignons à 17h00. A quelques kilomètres de notre destination, 2 crevaisons : Roland et Bernard à cause de notre passage exceptionnel sur le « camino » pendant quelques centaines de mètres. Initiative malheureuse, payée au prix fort. Nous nous rendons directement à la cathédrale pour faire quelques photos avec la tenue du CCL, buvons une bière sur le parvis et nous rendons dans la superbe villa que nous a dénichée Louis. Située à 5km du centre ville, c'est une MAGNIFIQUE ancienne ferme totalement réhabilitée, avec des matériaux de grande qualité et aménagée avec goût. Nous disposons de 4 chambres aux volumes impressionnants, chacune avec sa salle de bain très moderne et spacieuse. Belle cuisine moderne également. Là, franchement, nous ne pouvions rêver mieux pour finir notre périple. Vers 21h00 Christine et Marie-Jo nous rejoignent et nous dînons, tous ensemble, de plats commandés par Louis au propriétaire de la maison.

 

Mercredi26/09 : Journée détente dans St Jacques de Compostelle

Nous quittons la maison vers 10h00 afin d'assister à la messe quotidienne de midi, spéciale pèlerins. La cathédrale est pleine. Il y en a partout, assis, debout, dans tous les recoins de la cathédrale. Une heure de cérémonie avec un final grandiose : l'ostensoir géant à la braise incandescente, rempli d'encens, se balance au bout d'une corde tirée par 8 officiants. C'est impressionnant ! Le clou final de l'office ! Une chance inouïe que nous avons eue car, normalement, l'ostensoir n'est utilisé que les dimanches et jours fériés. Vers 13h nous déjeunons sur le parvis de la cathédrale. Nous passons le reste de la journée à visiter la ville et faisons quelques achats de souvenirs. Le soir, nous dînons dans un très bon restaurant de tapas, recommandé par une guide française rencontrée sur place. Celle-ci, en fin d'après midi, nous avait donné gratuitement quelques explications sur la cathédrale et la vie de St Jacques. Le repas, succulent, a été accompagné de notre dernière sangria,

 

Jeudi 27/09 et vendredi 28/09 : retour au bercail

Nous laissons Louis, Marie-Jo, Bernard et Marie-Christine qui continuent en voiture leur voyage sur Finistera. Ils vont rentrer en avion après quelques jours de balade. En ce qui concerne Roland, Jeannot, Jacques et moi, nous embarquons dans notre voiture. 11h de route seront nécessaires pour aller de St Jacques de Compostelle à St Jean Pied de Port. Arrivés à destination nous retrouvons notre hôtel Camou et sa célèbre brochette de fruits frais, servie le matin au petit-déjeuner. Nous nous relayons toutes les 2h, et la route, de ce fait, n'est pas trop pénible. Le lendemain nous bouclons le reste de notre parcours, toujours en nous relayant toutes les 2h, et arrivons à Lambesc vers 17h30.

 

Je voudrais terminer ce compte rendu en disant que nous avons tous pris un plaisir fou à effectuer ce voyage en vélo. Les routes empruntées en Espagne étaient de très bonne qualité, peu fréquentées. Les rares véhicules que nous avons croisés ou qui nous ont dépassés étaient très prudents, laissant au moins 2m entre nous et eux. Un vrai régal et un modèle à exporter en France ! Les prix en Espagne, aussi bien des hôtels que des repas, défient toute concurrence pour un confort de qualité. Au total nous avons parcouru 800 km, Jacques et moi, avec un dénivelé d'environ 9.000m. Nos compagnons de route ont effectué, quant à eux, 1.500 km pour un dénivelé de 14.000m.

 

Tout au long de notre voyage nous nous sommes relayés au volant de la voiture, par période d'une demi-journée chacun. Le conducteur au volant le matin était en charge d'acheter le nécessaire pour le pique nique du midi.

 

Enfin, au nom de mes camarades de route, et au mien, je voudrais remercier Roland et Jeannot pour le temps important qu'ils ont consacré à la préparation de ce voyage. Les itinéraires choisis étaient top, les hôtels sélectionnés de bonne qualité, à des prix plus que raisonnables.

 

Merci également au CCL pour sa contribution financière.

 

Un remerciement tout particulier à Jeannot qui a mis sa voiture à notre disposition pendant tout le périple.

 

 

Gérard V.

Séjour VTT dans la montagne noire du 11 au 14-09-2018 : 5 Participants.

Mardi  11 septembre 2018 à 8h, tout le monde se retrouve chez Pierre, nous prendrons sa voiture et la remorque du Jacquemart pour transporter les VAE. Quelques soucis pour les bagages mais finalement la voiture de Pierre est grande, tout rentrera sans problème.

Le voyage jusqu’à Revel s’est bien déroulé et est passé plus vite que nous le pensions. Petit repas pris rapidement, puis nous nous retrouvons à l’hôtel pour déposer les bagages et nous équiper. Le parcours prévu est celui que Paul nous a envoyé, le tour des deux lacs. Ce sont les lacs de Saint Ferréol et celui de Cammazes, bien différents l’un de l’autre, autant l’un est très touristique, l’autre très sauvage et encaissé en fond de vallée, un chemin longeant le bord nous permet d’en faire le tour.  Balade de 38 km et 750 D+.

Le deuxième jour nous décidons d’aller jusqu’à la prise d’eau d’Alzeau en longeant la rigole de la montagne, cette rigole pensée par Riquet vient alimenter le lac de St Ferréol, puis une autre rigole, celle de la plaine va de St Ferréol jusqu’au canal du midi. Le cheminement le long de cette rigole est très sympathique à l‘abris de grands arbres, le chemin est montant mais imperceptivement. J’avais prévu un retour par la route beaucoup plus court, mais nous avons décidés d’aller voir la retenue d’eau du Lampy et surtout de redescendre le chemin de cette rigole que nous avons trouvé si sympathique à l’allé. Au lieu de 59 km nous en avons fait 74km et 850m D+. C’était long mais finalement nous nous sommes régalés. Pour le repas du midi, Pierre et Antoine qui sont déjà venus dans le secteur ont retrouvé un petit restau « l’Entre 2 » à St Denis, effectivement restau modeste mais bon et patronne accueillante.

Le troisième jour, journée découverte et gastronomique, nous avons tous décidé, puisque nous sommes dans la région du Cassoulet, pourquoi ne pas en profiter. Nous réservons à l’Hôtellerie Etienne à la Bastide d’Anjou très réputée dans la région et de plus elle est  sur notre chemin. Heureusement j’ai pris mon ordinateur avec CartoExplorer pour faire un parcours qui devait concilier découverte et restau. J’ai prévu 70km, mais voilà, pourquoi ne pas passer par l’Abbaye de Saint Papoul, +7km, pourquoi ne pas visiter Castelnaudary. Le temps passe et il faut arriver dans les délais au restau. Finalement nous arriverons à l’heure, mais nous avons fait 40 km au lieu de 30 et il reste 40km pour le retour.

Après le Cassoulet la digestion est difficile, nous roulons très vite au début le long du Canal du midi pour aller jusqu’à Naurouze, (que nous ne visiterons pas, dommage !), c’est là que se jette la rigole de la plaine dans le canal du midi. Puis nous suivrons cette dernière jusqu’à Revel, 34km de chemin à vive allure et surprise, une montée infernale en ligne droite nous conduit au lac Saint Ferréol et enfin l’hôtel, nous aurons fait 83km et 800m D+.

Quatrième et dernier jour, en plus d’être confortable et bien situé, nous apprécions la gentillesse des patrons de l’hôtel, qui nous laissent une chambre avec des serviettes propres pour nous changer au retour. Je propose une journée VTT composée d’une fusion de deux parcours trouvés sur internet, une dérivation nous permet d’aller visiter Revel et son magnifique marché couvert. En dehors de beaux singles le matin, nous faisons un maximum de chemins et de routes goudronnées. Ca devient une habitude, nous retrouvons le même genre de montée infernale très pentue en ligne droite, qui nous conduit sur un plateau. Nous cherchons en vain un chemin qui n’existe plus, pour retourner au lac St Ferréol nous emprunterons un tracé déjà pris la veille et l’avant-veille, 37km et 760m D+.

Le retour en voiture sera un peu contrarié par un accident sur l’autoroute A9, nous arriverons à Lambesc avec le sentiment d’un séjour très réussit, de part une hôtellerie de grande qualité et des kilomètres à VAE que nous n’avons pas quitté de toutes ces journées dans des endroits magnifiques, sur les traces de Riquet.     

 Au total 439km et 3160 m de dénivelé sur 4 jours.

A la prochaine

 

 

Michel  B 

FORUM DES ASSOCIATIONS:

Le CCL a participé au Forum des Associations -Notre stand ouvert toute la journée n'a pas rencontré le succès escompté.

Aucun cycliste sur route????

5 ou 6 vététistes plus ou moins motivés.

Dommage: Le CCL remercie les bénévoles qui ont tenu le stand durant toute cette journé

La JB Lambesc Le Lavandou millésime 2018 = 12 participants – 1.

 

162 Kms. 1665 m de dénivelé, 25 kmh de moyenne.

 

Comme si la météo avait voulu se racheter par rapport à l’an passé où la pluie avait annulé notre sortie annuelle, les paramètres météorologiques de cette année s’étaient entendus  pour participer à leur manière à la réussite de notre périple augurant la rentrée et la fin des longues escapades estivales. Le vent de Nord Ouest nous assurait à la fois un soleil garanti et surtout allait nous aider favorablement  pour affronter les 162 kms de l’épreuve. Néanmoins, 1° et unique déception de la journée, Jeannot nous annonce l’absence brutale de Jean Marie S qui a passé la nuit souffrant d’une inflammation dentaire l’obligeant à se soigner d’urgence. Mais déjà  à l’heure convenue, notre équipage était rassemblé autour de la voiture suiveuse et il fallait compter sur les 2 Gérard V et H, Roland, Pascal, Sylvère, Bernard C, Olivier M qui revient au CCL après 10 ans d’absence, Céline la seule féminine des routards rentrée au club depuis 15 jours et moi-même. Comme la vie nous l’apprend tous les jours, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, et qui dit, vent du Nord favorable et soleil, entend aussi fraîcheur matinale, inconvénient mineur que l’on peut éviter en se couvrant comme il se doit. Notre grand sportif du jour Jean Claude C, partait quant à lui à sa convenance horaire, avec comme seul but de rejoindre le groupetto à l’heure du café. Dans la pénombre matinale, le peloton se fraye un chemin et rattrape après Rognes les premières lueurs du jour. L’équipage est soudé, plutôt silencieux, et je m’économise malgré un départ un peu sportif mais vite repris au bon rythme. Il faut saluer tout au long du parcours, l’entente réglée au métronome des relais permanents de ceux qui passent en tête pour abriter les copains et surtout pour scander le rythme de la moyenne idéale, à la fois pour ne pas entamer les réserves mais aussi pour rentrer dans le timing horaire de l’épreuve où l’arrivée chez notre plagiste ne doit pas aussi dépasser l’horaire prévu pour le  chef cuisinier. Restant à l’arrière, je me régalais en contemplant ce ballet, qui démontrait à la fois une grande solidarité et aussi une maîtrise des intervenants issue d’une longue expérience. J’en profitais pour observer le comportement de notre féminine et je me rendis compte très vite qu’elle n’avait rien à envier aux meilleurs d’entre nous. Pascal qui revenait des Pyrénées ne paraissait jamais souffrir et  les quelques dénivelés étaient avalés dans une telle facilité, que nous comprenons bien vite que l’entrainement consécutif aux sorties de cet été de tous les participants, mettait le niveau de difficulté de cette sortie comme anecdotique et dérisoire. J’en entends encore certains dire à l’arrivée, qu’ils étaient prêts à repartir en sens inverse.

 

La voiture suiveuse pilotée par notre patou Daniel C, était toujours à l’affût des besoins s’il en était, notre pilote prenait les photos, achetait les viennoiseries et nous servait l’excellent café de Jeannot à l’emplacement  habituel en haut d’Esparron de Pallières. Dès que l’on a servi le café, comme sorti d’une pochette surprise, est apparu notre Jean Claude C quand même essoufflé car il avait mis le turbot pour compenser sa grâce matinée. Ensuite, l’arrêt Casse Croute sur les hauteurs de Rocbaron  permet une 2° pause plus substantielle sur le plan calories. Que dire sans se rabâcher que le parcours est plus qu’agréable, déjà peu fréquenté par les automobilistes, les reliefs sans être agressifs sont variés, boisés ou cernés par des vignes ou des cultures céréalières, les villages avec leur caractère différent, parfois au pied de la montagne comme Mazaugues, le tout ponctué des points de vue sur Puget Ville et la vallée de Pierrefeu,  sans parler du bouquet final à partir du col de Babaou qui ouvre la porte d’accès sur les cols de Gratteloup et de Caguo-Ven. Puis surgit la mer, annonciatrice d’une arrivée imminente avec le bain revitalisant qui s’ensuit.

 

Retrouvaille alors avec nos partenaires Isabelle C et Mimi, qui associés à cette journée, nous attendaient avec leur voiture pour nous ramener en fin de journée. Le plaisir quant à moi de retrouver aussi mon fils et l’un de mes petits fils venus m’accueillir pour la circonstance. La mer était fraîche, juste ce qu’il faut pour nous détendre et nous ouvrir l’appétit. Repas tout aussi sympathique où le restaurateur nous avait réservé un emplacement bien à nous, à côté de nos vélos, de la douche et des toilettes. Que demander de mieux que cette journée de milliardaire…….

 

Si ce millésime est une réussite totale, je la dois à la météo, mais surtout à chacun d’entre vous qui avaient fait preuve comme d’habitude d’un comportement exemplaire de solidarité et de fraternité, au comportement héroïque de Céline qui a réussi brillamment sa 1° longue sortie, à la complicité d’Isabelle C qui a amené la voiture toute seule au Lavandou sans son amant préféré, à Mimi qui a tiré la remorque pour la garer devant le restaurant, à notre Patou qui a brillamment rempli sa fonction, et  à notre mécène Jeannot qui a amoindri notre facture pour une journée inoubliable. J’allais oublier aussi grâce au CCL.

 

Jacques.

Camargue en vtt le 14 juillet
nous étions 5 pour faire cette journée Camargue .
Pierre , Benoit ,François , Bruno, Claude
nous avons fait le tour du Vaccarès au départ coté Salin... la station de pompage pour ceux qui connaissent
sens anti horaire. la première partie se fait sur la route touristique , mais elle était déserte en ce matin de fête nationale
arrivée au mas méjane la piste commence et suit le chemin dit des impériaux qui longe l étang...arrivée aux Sainte marie de la mer ...un petit tour touristique et direction le resto réservé par Pierre ...tout était fait maison et bio et copieux.vin en pichet malgré une timide tentative de Pierre de commander un vin de prestige....en dessert petite glace thaïlandaise.... ah!!! ça vous fait rêver......elle était excellente....la glace
puis direction le phare de la gacholle par la digue...et baignade. On a rejoint Beauduc par 3 km parcouru sur la plage avec un sable très dur compatible avec les vae;
A beauduc plus de cabanes ...tout est rasé ,mais des dizaines et des dizaines de caravanes à la place qui je suppose partiront a la fin de l été.
retour par l étang du fangansier.
journée avec du soleil .de la chaleur . peu de vent et bizarrement  pas de moustiques. 75 km et 6 mètres de dénivelé
a l arrivée à la voiture une petite bière des faucheurs bien fraiche nous attendait
Retour maison 19 Heures
belle journée et bonne ambiance dans notre petit groupe
a l année prochaine

 

Claude

Soirée Club à la Table de Chez Nous : 24 participants - 30 juin 2018

Comme chaque année, le CCL organise son traditionnel repas annonçant les vacances et permettant aux champions du Ventoux de raconter leurs exploits du jour. Nous avons choisi la Table de Chez Nous, terrasse très agréable par cette température estivale, excellent accueil de Sophie et Sébastien, apéritif servi à volonté dans le jardin, on se serait déjà cru en vacances.

A table, les discussions ont continué bon train, il est vrai que nous avions beaucoup de choses à raconter sur cette saison 2018 riche en sorties, séjours, ballades et autres.

Petite salade jambon, aille de raie ou carpaccio, dessert glacé : le menu était bien adapté à la chaleur de l'été.

Encore une belle soirée pour le CCL.

Bonnes vacances à tous

Paul

 

 

Le Ventoux 2018

Journée Ventoux 30 juin : 6 + 2 + 1 accompagnateur

 

 

 

Tous les partants étaient ponctuels et motivés dès 6 h 30 ce matin afin d’installer nos montures sur la remorque du CCL, remorque que nous qualifierons d’historique pour ne pas en dire plus. Nous nous répartissons dans la voiture de Pascal et le magnifique Duster, suréquipé et silencieux, de notre bon président, qui nous conduit sans encombre à Mazan. Deux groupes au départ sur les coups de huit heures : Daniel C et Rémi vont aller à Sault par les gorges de la Nesque -  la paire de Gérard H&V, Jean-Claude C, Pascal, Roland et moi attaquons la face sud du géant de Provence. Comme le peloton passe par la route des sables à l’ouest de Bédoin, notre accompagnateur motorisé -qui suit la départementale- nous perd mais nous retrouve vite et prendra soin de nous avec une attention admirable. Dès les premiers kilomètres de l’ascension, Pascal et moi perdons de vue JCC, Roland et les Gérards qui s’envolent vers le sommet. La température estivale ne nous gêne pas trop : montée à l’ombre au début puis petit air frais en altitude. Il n’y a pas la foule habituelle des cyclistes qu’on côtoie en général à cette période de l’année. Je profite d’un arrêt au stand du chalet Reynard de Gérard V pour le dépasser mais il me rejoint dans les derniers lacets et il faut presque une photo finish pour départager le vainqueur de notre duel, 2 heures 9 minutes et 49 secondes pour lui contre 50 pour moi ; les autres sont arrivés depuis longtemps : JCC en 1 h 42, Roland en 1 h 50 et Gérard H en 2 h 4. Pascal, blessé à la jambe, termine dans la voiture de Jacques. Dans la descente vers Sault, nous croisons Daniel qui est venu à notre rencontre et Rémi qui continue jusqu’au chalet Reynard et qui nous rejoindra pendant notre repas. A la demande de Paul, le cuisinier du restaurant Le Louvre nous fait la surprise d’un gâteau « spécial cycliste du Ventoux «. Mais il faut déjà rentrer et les deux membres de l’éducation nationale (JCC et Gé H) prennent le chemin des écoliers pour rallier Lambesc via le col de Liguière et le Pointu. Le reste du groupe dévale les gorges de la Nesque –photo inévitable au belvédère – et s’attable dans un café de Mazan pour assister à la première mi-temps du match France –Argentine ; nous connaitrons le résultat final en écoutant la radio un peu avant l’arrivée à Lambesc.

 

 

 

Je laisse à Jacques –encore merci de la part de tous- le soin d’ajouter les photos prises en chemin.

 

Pour les photos cliquez sur la crois pour les avoir en plein écran 

 

 

 

Encore une super journée, merci le CCL.

 

 

 

Bernard C.

La semaine du CCL à CASTELLANE

SEJOUR 2018 du CCL-CASTELLANE

Cette année nous (16 participants) avons choisi les Alpes de Haute Provence pour notre séjour annuel du 10 au 17 juin et le Haut Verdon et ses barrages Chaudanne et Castillon

Nous étions basés à CASTELLANE : Avec environ 1 600 habitants, Castellane a la particularité d'être la sous-préfecture la moins peuplée de France. Le Roc qui domine la ville, s'élevant à 930 mètres (soit plus de 200 m au-dessus du Verdon), est un site naturel classé depuis 1933. Le Roc est une singularité naturelle qui se détache dans la vallée du Verdon, et qui est visible de loin.La chapelle Notre-Dame du Roc (site du Haut Moyen Âge), sur le Roc qui domine la ville, appartient à l’ancien couvent de la Merci. Mais le mur et la façade sud seuls datent de la fin du xiie siècle, puisqu’elle a été à moitié abattue lors des guerres de religion, et reconstruite en 1590. Tombant en ruines en 1703, elle est à nouveau rebâtie au début du xviiie siècle et en 1860.

La vieille ville est très touristique avec ses ruelles étroites et commerçantes. (Renseignements fournis par Jacques dans son discours de bienvenue)

Le camping : Nous avons choisi le Domaine du Verdon, à 2 km de Castellane, dans une pinéde au bord du Verdon. Grand camping qui contient plus de 700 emplacements. Le domaine propose piscines, restaurant, épicerie, salle de jeux, télévision, animations diverses.

Nous étions logés dans des mobil-home par deux, chacun ayant sa chambre. Nous avons pris le diner et le petit déjeuner au restaurant du camping. De l’avis général tout le monde était très satisfait des prestations et de la gentillesse du personnel.

Le séjour : Si notre but était de faire du vélo ou du VTT, nous n’avons pas abandonné nos traditions. Et avec l’absence de Claude, ce sont Jacques et Gérard qui ont tenu avec un grand professionnalisme la Bodéga apéritive alors que Jeannot et Michel organisaient la Bodéga digestive. De bons moments à la Bodéga : occasion de bien rire et de se raconter nos périples de la journée. Nous avons fait également en cours de semaine un repas de gala dans un resto à Castellane, tous ensembles, routiers et vététistes.

La météo : C’est le point le plus critique de la semaine avec un ciel nuageux et quelques pluies intermittentes --- cela a un peu perturbé nos sorties mais nous nous sommes adaptés en décalant un peu les départs….Aucune sortie n’a été annulée et nous nous sommes serrés debout sous l’auvent à la Bodéga

Passons au sport :                                              

Compte rendu de la semaine route à Castellane : 6+2 participants

Participants : Roland, Jeannot, Jacques, Louis, Michel …du nord-ouest de la France, Bernard de Nice, Jean-Claude Casteur et moi-même. A noter que Bernard, monté sur un engin futuriste (moto pouvant transporter un vélo grâce à un chassis fabriqué par lui), et Jean-Claude, nous ont rejoints en cours de semaine alors que Jacques a dû nous laisser le vendredi son frère venant de décéder.

 

J1 - 10/06/2018 : Tout le monde a rendez-vous à Castellane. Le camping 4 étoiles Domaine du Verdon nous attend à partir de 15h00. Roland et moi décidons de partir en vélo pour un trajet de 135km que nous effectuerons en 6h00, idem pour Louis, au départ de Nice, qui lui fera une centaine de kilomètres. Tous les autres participants rejoignent Castellane en voiture. Au total 6 routards et 8 vététistes. Nous découvrons nos bungalows hyper confortables : 2 personnes par bungalow, 2 chambres séparées, wc et salle de bain indépendants, terrasse extérieure relativement grande et abritée des intempéries. Nous y passions la bodega apéritive. Tout au long du séjour, nous apprécierons l'amabilité du personnel et savourerons les excellents dîners et petits-déjeuners préparés par le "chef", qui nous a à la bonne. 

 

J2 – 11/06/2018 : Sortie de 53km l'après-midi car pluie le matin. Castellane/Comps sur Artuby/Jabron/Le Bourguet/Trigance/Soleils/Castellane. Le matin nous faisons quelques parties de tarot en attendant le retour des conditions météorologiques favorables et déjeunons dans nos bungalows.

 

J 3 - 12/06/2018 : Sortie de 95km. Barrage de Chaudanne/St Julien sur Verdon/St André les Alpes/Lambruisse/Col du Défend/Barreme (repas)/col des Lecques/Castellane.

 

J4 – 13/06/2018 :  Sortie de 104km. Barrage de Castillon/St Julien du Verdon/St André les Alpes/Thorame basse/Thorame haute/Col de la Colle St Michel 1.431m (repas)/Annot/col de Toutes Aures 1.131m/St Julien du Verdon/Castellane.

 

J5 – 14/06/2018 : Sortie le matin seulement car repas du club à Castellane le midi. Excellent repas du reste. Merci à notre SG qui a déniché cette bonne adresse. Parcours du matin 42km pour 850m de dénivelé : Robion/LeBourguet/Brenon/Chateauvieux/La Martre/La Batie/col de Luens/La Garde/Castellane. L’après-midi nous sommes allés visiter la chapelle ND du Roc qui se trouve sur un piton rocheux dans Castellane. Parcours pédestre physique de 45 minutes pour atteindre la Dame sacrée, mais balade aussi intéressante que belle en raison des points de vue imprenables depuis l’esplanade de la Chapelle.

 

 

J6 – 15/06/2018 : Ponts de Soleils/La Palud sur Verdon/la route des crêtes/La Palud sur Verdon (repas) /Pont des Soleils/Jabron/Le Bourguet/Castellane. Env. 1552m de dénivelé. Sortie que nous avons faite sans Jacques qui nous avait quittés le matin même pour cause décès de son frère. Très très beau parcours de 90 km dominant les gorges du Verdon. Un peu physique car quelques pentes à 12% mais un régal pour les yeux surtout que le beau temps a été de la partie toute la journée.

 

J7 – 16/06/2018 : Sortie le matin uniquement pour cause de match de foot France/Australie à midi. Michel et Bernard n’ont pas effectué cette sortie car ils nous ont  quittés vers 9h00 pour rejoindre leurs domiciles respectifs. Parcours de 58km : Barrage de Chaudanne/Demandolx/col St Barnabé 1365m/Soleilhas/St Auban/La Foux/Peyroules/La Batie/col de Luens 1054m/La Garde/Castellane. Env. 1008m de dénivelé. Après le match de foot, nous avons tous quitté le Domaine du Verdon pour un retour chez nous. Louis, toujours en grande forme a regagné Nice en vélo. Chapeau bas, l’artiste.

 

En conclusion : semaine de vélo très agréable. Le kilométrage effectué au cours de ces 7 jours intenses de vélo aura été d’un peu moins de 600km pour un dénivelé d’environ 10.000m. Les conditions météorologiques, sans être idéales, n’auront pas trop gêné nos sorties en vélo de route. A part les 2 derniers jours nous avons eu droit à quelques averses quotidiennes, mais elles ont toujours eu la bonne idée de se manifester soit pendant la pause repas, soit à notre retour au camping en fin d’après-midi. 2 exceptions : le lundi matin, ce qui nous a contraints à faire quelques parties de tarot avant de prendre la route et le mardi où nous avons roulé sous la pluie pendant une quarantaine de minutes, jusqu’à notre arrêt repas à Barreme.

 

Merci beaucoup à tous les organisateurs de cette semaine et en particulier à notre Président et notre Secrétaire Général, ainsi qu’à Roland qui nous a concocté de magnifiques parcours routiers, et Louis pour sa connaissance des lieux et ses rencontres toujours improbables lors de nos sorties passées ou actuelles.

Gérard VIGNE

 Compte rendu de la semaine VTT à Castellane : 8 participants

Nous étions 8 : Thérèse et Joëlle,  Pierre et Benoit, Christian T et Michel, Antoine et moi

Jour 1 : Le matin nous partons sous la bruine à Castellane et l’après-midi nous suivons Michel vers le Barrage de Chaudanne, la montée du col Saint Barnabé, la descente sur le barrage de Castillon sur la route .Ensuite retour par des chemins VTT assez boueux mais sympas et une fin en apothéose pour Antoine, Benoit et Pierre qui iront jusqu’à la Chapelle Saint Roc.

Jour 2 : Il fait beau et nous partons joyeux du camping, traversons le Verdon à Castellane et attaquons la montée qui nous amène à la Colle. Paysages somptueux sur la vallée du Verdon mais beaucoup de passages difficiles, voir dangereux. On en chie un peu mais il y a beaucoup d’entraide. Et ensuite une belle récompense avec une descente qui n’en finit pas pour arriver au resto du moulin de Soleils ou avec le menu, on retrouve la pluie. L’après-midi, retour par Chasteuil et la voie romaine.

Jour 3 : Aujourd’hui nous rendons visite au Mandarom…..Un peu bizarre sa cité mais pour nous l’occasion de faire une belle montée avec de très beaux paysages. Le retour se fait par un beau single avec des passages un peu humides.

Jour 4 : Nous partons  du camping pour une belle montée par la route jusqu’à Saint Thys, puis belle descente vers le Bourguet et remontée vers Eoulx, beau hameau avec une belle chapelle et des beaux lavoirs. Nous retrouvons Antoine, Benoit et Pierre, notre trio de vététistes qui prennent des singles très techniques. Descente super rapide sur la Garde et retour sur Castellane par un beau single.

Jour 5 : Journée de folie pour Joëlle, Michel, Antoine, Benoit et Pierre. Le tour du Chiran, 41km et 1800m de dénivelé, avec les glues de la Melle et la traversée les pieds dans l’eau, la chapelle des Chauvets et un bon pique-nique, une batterie à plat pour Pierre qui en profite pour prendre le VAE de Benoit. Bref, nos amis rentrent épuisés mais heureux de ce magnifique tour. Thérèse, Christian et moi avons fait du tourisme en VTT à Saint Julien, beau petit village.

Jour 6 : Michel nous emmène sur  la route des crêtes pour un tour très touristique avec des vues impressionnantes sur les gorges du Verdon, dommage la pluie nous rattrape. Pierre et Benoit nous ont quittés pour rejoindre Lambesc. Avant La Palud je m’arrête devant un troupeau de……………lamas. Suis-je éveillé ou dors-je ?????

En conclusion : semaine de VTT très agréable ; bien que le haut Verdon ne soit pas trop favorable à la pratique du VTT. Les tracés de la transverdon sont assez techniques et les chemins de randonnée pédestre sont trop difficiles. Malgré cela nous avons passé une belle semaine et sans atteindre le kilométrage des routards, nous avons fait du chemin.

Un grand merci à Michel qui aura été notre madarom (pardon notre bon G-O) durant toute cette semaine, nous proposant des parcours divers et variés.

Belle semaine, merci le CCL et ceux qui ne sont pas venus ont eu tort

 

Paul

SEJOUR à CASTELLANE -Juin 2018
Semaine CCL 2018 Castellane (5).pps
Présentation Microsoft Power Point 13.1 MB

Fête des Sports à Lambesc le 2 juin

Ce matin, à 10h il n'y avait pas foule au stand du CCL...

Mais vers 10h30 nos trois dynamiques G-O: Claude, Charley et Christian partaient à la découverte accompagnés d'un ancien Alain, que nous avons eu le plaisir de revoir sur son VTT, d'une petite maman et de ses 3 enfants: une petite fille de 8 ans en VTT, un garçon de 12 ans en VTT et un petit bougre de 2 ans sur le siège vélo. Pendant le temps de cette balade vers Suferchoix, Paul tenait le stand du CCL en compagnie de Gaby, une ancienne cycliste.....Aucune visite à part un coureur de l'Elan Lambescain qui devrait venir tester nos activités un mardi.....Ce fut tout de même occasion de remercier M le Maire pour la subvention .....

Petit apéro sans alcool mais avec Daniel T qui reprend doucement le vélo

Paul

26 et 27 mai: week-end route à Saint Jean Montclar

 

26 mai : sortie VTT à Grans

2 sorties annulées : manque de participant et risque de pluie

 

Rando Souvenir Michel et Robert

Pernes les Fontaines -Lambesc

15 participants

Cette année, en souvenir de nos amis disparus, le CCL organise une rando promenade entre Perne les Fontaines et Lambesc.

à 8h départ dU Cosec pour les vététistes Claude, Cri, Thérèse et Christian, Pierre, Bruno, Gilles, Charley, Paul et les routards plus habitués à leur beau vélo qu'à leur VTT: Jacques, Pascal, Sylvère, Louis, Jean Claude L et Roland S.

Mimi, Joelle et Michel, que nous remercions de s'être levés si tôt nous conduisent au départ. Après un voyage mouvementé, surtout pour le vtt de Jacques, nous arrivons à Pernes. Le départ est lancé. Cri nous conduit au canal de Carpentras et ensuite, il n'y a plus qu'à suivre. Il fait beau mais pas trop chaud et nous roulons gaiement avec des paysages divers et des rencontres inattendues: canards, lapins, cygnes, calèche...le peloton s'étire et se reforme ---la traversée de la Sorgue par l'acqueduc est assez impressionnant. Quelques obstacles nous retardent un peu. Peu avant le pique-nique , Sylvère est victime d'une crevaison et jacques a des soucis avec son dérailleur...

Il est près de 13h lorsque nous arrivons au Pique-nique, à la chapelle Sainte Thérèse de la Roquette. Mimi nous attend ! apéro bien achalandé, vins de Calavon, fromage, fruits, super gâteau de Thérèse et café de Bruno et de Claude étaient offerts aux participants. Après un bon moment de détente et de rigolade, c'est le ventre plein que nous repartons vers Pont Royal. Quelques kilomètres peu intéressants sur le goudron avant que le Prince Christian, Duc du Vallon de l'Eoure prenne notre groupe en main pour le conduire au travers d'un magnifique single jusqu’aux portes de Chateau Bas...Une petite chute pour Roland, fatale pour son frein arrière......On repasse par Badasset et retour classique sur Lambesc....Belle rando d'environ 70 km et 660 m de dénivelé....

 

Après nous être refait une santé, nous étions 25 à nous retrouver "à la Table de Chez Nous" , apéritif très agréable sous la tonnelle, repas un peu bruyant à l'intérieur , entrecoupé d'un magnifique discours de notre bon Président.....Un hommage à nos amis Michel et Robert qui nous ont quittés trop tôt.

La soirée s'est poursuivie tardivement entre rires et plaisanteries, toujours dans la bonne ambiance.

Merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette journée

Encore une belle page de l'histoire du CCL

Paul

 

et pour finir les photos de la journée

 

https://photos.google.com/share/AF1QipPAa2doXf13BLit3EQU_lcSlU5eZhVoQ5GD19emKU1KP27IZ82jaAcXxERHVWnJzA?key=TU1QT0R2NEIxRW5DMUJNam1lOTlHeFFvVkFCOEpR

 

 

RANDO D'ALLEINS

VTT : 12 participants

Ce matin, comme toujours, c'est ce bon vieux Toy qui nous emmène à Alleins.

Beaucoup de monde au départ, petit café sympa, inscription collective, et nous voilà prêts au départ...

Un groupe de VAE, les furieux, Cri, Pierre, Charley, Didier, Eric du Jacquemard, un autre groupe tout aussi furieux mais musculaires Benoit, Jean Claude C, Bernard l et Dan du Jacquemard et un groupe papy-Mammy : Thérèse, Christian et moi.

Le premier groupe fera le 45 km groupés, le second également le 45 mais en ordre dispersé et nos trois suivront le 35 et feront l'arrière garde. Au fil du parcours, et des boucles supplémentaires du 45 nous avons eu la chance de nous apercevoir, notamment après la belle remontée du vallon de l'Eoure chère à notre G-O du mardi Christian.

Le ciel est parfois bien noir mais pas de pluie, juste quelques gouttes à l'arrivée, où nous avons vu nos collègues de la route trempés.

Belle organisation, magnifique parcours avec beaucoup de monotraces, 2 ravitaillements sur les parcours, un accueil chaleureux. Les 12 participants étaient enchantés au retour.....

Petite surprise à l'arrivée, les 5 furieux VAE étaient arrivés avant papys-mammy et pourtant, je ne sais pas si c'était la présence de tous ces jeunes, mais j'ai trouvé Thérèse déchaînée ce matin.

Encore un très bon moment de convivialité entre le CCL et le Jacquemard

à refaire

Parcours entre 37 et 47 km

www.relive.cc/view/1557795668

 

Päul

 

Compte rendu sortie route du mardi 8 mai 2018

Le CCL présent à la rando organisée par le Club de Alleins,

«rando arrosée, coureurs trempés...»

 

Nous étions 5 à nous retrouver ce matin à 8h place de la Mairie, pour participer au rallye (VTT + route) cycliste de Alleins:

Roland, Jeannot, Daniel C, Jean DLP et Rémi.

Direction Alleins via le Coussou, arrivée à 8h30, inscription à l'épreuve route de 75 km (parmi les 3 parcours proposés) qui doit nous conduire de Alleins à... Alleins, en passant par Sénas, Route d'Orgon, bifurcation vers Roquemartine, descente du Destet, puis ravitaillement à Mouriés; c'est là que les choses se compliquent, en effet nous sommes pris par de grosses averses qui ne nous quitteront pas avant notre passage à Eyguières, soit 15 km sous le déluge, provoquant la cassure du groupe entre ceux qui décident de se mettre à l'abri, Jean dLP et Rémi, en attendant une amélioration de la situation et ceux qui continuent le parcours sous une pluie diluvienne c'est à dire: Jeannot, Roland et Daniel C que nous ne reverrons plus, car ils ont décidé de rentrer direct sur Lambesc sans passer par le point d'accueil de Alleins; c'est là que nous retrouvons nos collègues VTTistes du CCL.

Encore un peu de pluie de Alleins à Pont Royal pour nous accompagner sur notre retour à Lambesc pour Jean DLP et pour moi StC, portant ainsi un total de 100 km au compteur pour une vitesse moyenne d'un peu plus de 22 km/h et une dénivellation de 680 m; pas mal pour une reprise avec le Club.

Organisation simple et efficace, sortie agréable, parcours roulant qui nous a permis de côtoyer et de rouler avec les participants de clubs régionaux: Arles, Eguilles, Sénas, Pélissanne...

Je donne RdV, à ceux qui le souhaitent, jeudi (matin): départ à 8h00 place de la Mairie.

 

Rémi

 

 

C/R Journée Route aux dentelles de Montmirail :

 A 7h45 Jeannot était devant mon portail en compagnie de Roland qu’il avait récupéré au préalable. Nous chargeons mon vélo et partons en direction de Pont-Royal pour prendre Jacques qui attendait avec Jean-Claude C. Nous partons à 2 voitures sur Beaumes-de-Venise et à 9h25 enfourchons nos vélos. Le temps était alors couvert, avec une température de 12°C. Nous ne le savions pas encore, mais nous mangions notre pain blanc côté météo. En effet, sur 5h30 de  vélo, nous avons passé 1h30 sans pluie….tout le reste du temps nous avons roulé sous une pluie pas très forte mais tombant sans discontinuer. Direction col Suzette que nous grimpons à froid, puis col de la Chaîne où nous prenons une photo de groupe, Malaucène où nous avons fait connaissance avec une pluie qui ne nous lâchera pratiquement plus, Veaux, St Léger du Ventoux, Brantes où il nous a fallu appuyer sans cesse sur les poignées de frein pour la descente qui s’est révélée dangereuse car faite de nombreux lacets, avec des gravillons et une visibilité limite à cause de la buée et de la pluie sur nos lunettes, Eygaliers où nous décidons de modifier notre plan de route pour rentrer directement sur Beaumes-de-Venise car trempés comme des soupes il n’était plus envisageable de nous arrêter dans un restaurant pour déjeuner. Nous prenons donc la direction de Pierrelongue, Vaison-la-Romaine où nous galérons un peu pour trouver la route menant à notre destination finale. A noter le mauvais état des routes dans cette ville où, pour comble de bonheur, la pluie s’est arrêtée et un bref petit rayon de soleil est apparu, apprécié à sa juste valeur. Puis  Roaix, Seguret, Sablet, Vacquéras, et enfin….Beaumes-de-Venise où il se remet à pleuvoir au moment même où nous descendons de nos vélos. Il est environ 15h00 et il fait toujours 12°C. Pendant que nous chargeons nos engins Jean-Claude part gentiment à la recherche de nourriture et revient avec un paquet bourré de pains au chocolat et de croissants que nous engloutissons avec un bonheur absolu. Merci Jean-Claude. Nous sommes trempés et avons froid. Au retour Jeannot met le chauffage à fond dans la voiture et peu à peu nous revenons à la vie. Arrivés à Pont-Royal, Jacques nous offre une boisson chaude et quelques biscuits. L’extase avant de regagner nos domiciles pour une bonne douche bien chaude. Au total 100 km pour un dénivelé d’un peu plus de 2.000m au compteur de Jeannot. Information à relativiser en ce qui concerne le dénivelé car son compteur n’a pas aimé la pluie et a cessé de fonctionner sur la fin. Sortie difficile en raison du dénivelé mais surtout de la pluie et du froid. Dommage car nous n’avons pu apprécier les beaux paysages qui défilaient. A noter que, sauf Roland, nous nous sommes tous arrêtés plusieurs fois dans la descente du col de Brantes pour nous frotter les yeux devenus soudainement douloureux, type brûlure. Est-ce dû au pollen présent dans le coin ??? Mystère, mystère !

dénivelé de notre sortie les dentelles de Montmirail, il est de 1 522 m.

Gérard V.

Le CCL déménage 

 

Lundi 9 avril à 14h30 chez Claude, nous étions 6: Jacques, Claude, Roland S, Gérard V, Charley et moi  pour entasser dans une remorque tout le stock du CCL, cafetières, panneaux, matériel de cuisine, archives, bouteilles de la bodéga, coupes et lots divers. Direction le cinéma de Lambesc où Jacques a pu obtenir un local (bien protégé par 3 portes), local que nous partageons avec l'Elan Lambescain (qui prend beaucoup de place) et le VTT Jacquemard. Nous avons fait du tri et ranger dans des bacs achetés pour l'occasion . En fait nous avons pas mal de choses qui servent assez peu.

Merci aux volontaires qui sont venus nous donner un coup de main.

Paul

Soutien à Bernard de Nice

Séquence émotion au départ puisque , à l’initiative de Roland, nous avons effectué une photo des deux groupes du jour, avec une banderole de soutien pour notre ami niçois Bernard atteint d’une grave maladie et qui doit subir une intervention chirurgicale demain ...Bernard si tu nous lis , on pense bien à toi… 

Roland, qui a toujours été admiratif de la CGT n'a pas hésité à confectionner une belle banderole.

Bernard, donne nous de tés nouvelles et remets toi vite pour revenir rouler avec nous. Courage, l'ami

 Semaine 11 -Mars 2018 : séjours de ski –Montgenèvre  ou Vars ??? Mimi et Paul: annulé

Dossier Tenues 2018:

 

Dossier compliqué cette année car il a fallu refaire certaines maquettes et les règles de Poli ne sont pas simples.

 

Pour Poli il y a 3 catégories de vêtements:

1-les cuissards

2-les maillots route haut

3-les maillots VTT haut

Pour pouvoir commander, il faut un minimum de 10 articles par catégorie sauf si!!!!!!!

 

Ajoutons que nos adhérents ne remplissent pas toujours leur commande avec suffisamment de précisions et ne respectent pas toujours les délais.

Nous avons commandé 33 articles cette année -La participation du Club est d'environ 700 euros

Paul

GALETTE DES ROIS DU CCL: dimanche 21 janvier 2018

Modification de programme au dernier moment, le Pavillon d'accueil étant occupé par les vœux du Maire samedi. Mais malgré ce changement, nous étions une bonne quarantaine pour partager les galettes achetés cette année à la boulangerie "Le Moulin des Saveurs.

Mais avant la dégustation nous avons eu droit à un magnifique discours de notre bon Président qui en a profité pour renouveler ses bons vœux à tous les adhérents. Ensuite nous avons eu droit à un cours de grammaire sur le féminin-masculin qui débouche sur le fait que cette année nous ne tirerons pas les rois, mais les reines.....alors en avant pour la galette des reines.

Le secrétaire retrouve le sourire devant l'afflux de cotisations, toutes bien à jour avec le fameux certificat médical.

La soirée se passe dans la bonne humeur. Certaines épouses nous avaient fait le plaisir de participer et nous avons trinqué à ma santé de tous, y compris des absents en buvant du cidre.

Nous avons bien sur évoqué tous les bons moments qui nous attendent lors de cette saison 2018 qui commence.

Paul

 

·    3 décembre 2017 : Course de Sainte Anne

 

Il faisait froid, les massifs étaient gelés et blanchis par quelques traces de neige mais heureusement un beau soleil.

Nous n'étions que deux à avoir répondu présent : Christian T et moi.

Trois étaient à l'infirmerie : Charley, Claude et Daniel T et Cri aux US, Gilou à Nancy et Mimi à Pertuis, ce qui explique cela. Avec Christian nous avons tout d'abord ouvert le petit circuit : 6 km que le premier a fait en à peine 20 minutes et ensuite nous avons fermé le 15 km en suivant le dernier un papy de 81 ans qui a fait tout le parcours sans s'arrêter de courir ...chapeau....

Beaucoup de monde à l'arrivée ...un peu plus de 500 personnes ----nos amis de l'Elan semblaient satisfaits ...Bravo à eux pour l'organisation.

Paul

 

        26 novembre 2017 : Rando VTT de Gordes   Les Imberts  Cette rando inscrite au programme a été annulée faute de participants


Cyclo-Club Lambesc

Ce modeste site est à l'entière disposition des adhérents.

Vos articles, vos idées, vos rubriques seront les bienvenus.

Je reste à votre disposition pour modifier tout article, toute photo, toute faute d'orthographe qui pourrait choquer l'un d'entre vous.

Je compte sur vous pour faire vivre ce site que je veux très convivial.

Vive le CCL.

Paul