La saison 2015 est terminée : Vous pouvez consulter les comptes rendus de nos manifestations et quelques diaporamas présentés à l'A-G

AG 2015
Présentation AG2015.ppt.pps
Présentation Microsoft Power Point 14.5 MB
Comptes financiers 2015
Présentation finances AG 2015.pptx
Présentation Microsoft Power Point 91.7 KB
La Jacques Brasseur 2015
JB205.pptx
Présentation Microsoft Power Point 10.5 MB
La Lambescaine 13ème édition
Lambesc2015.pptx
Présentation Microsoft Power Point 17.1 MB
Le VTT en 2015
VTT2015.pptx
Présentation Microsoft Power Point 21.0 MB
Nantes-Bale
Nantes-Bale.pptx
Présentation Microsoft Power Point 2.2 MB
Royan Saint Brévin
Royan St Brévin M B 2015.pps
Présentation Microsoft Power Point 11.4 MB
La Loire à vélo
La Loire à Vélo 09-2014 M B.pps
Présentation Microsoft Power Point 9.4 MB
Les Oratoires de Lambesc
Les Oratoires.ppt.pps
Présentation Microsoft Power Point 19.6 MB

LE FORUM DES ASSOCIATIONS

Nous avions préparé tableaux et documents un peu blasés par le manque d'intérêt des années précédentes.

Mais ce dimanche, c'est une équipe d'une vingtaine d'adhérents qui se sont succédés pour renseigner bons nombres de futurs adhérents. Nous avons eu beaucoup de succès et si tout le monde s'inscrit, nous doublons nos effectifs.

Mais ne rêvons pas, moi même à la rentrée je prends des résolutions d'enfer concernant mon régime et mes bonnes intentions disparaissent bien avant la Toussaint. 

Néanmoins un grand merci à la Municipalité pour la qualité de l'organisation et pour cette lumineuse idée d'avoir installé le Forum 2015 sur le boulodrome.

Ce matin, les stands étaient noirs de monde et il y avait encore beaucoup de personnes dans l'après-midi.

Un grand merci à tous ceux qui ont donné un peu de leur temps pour tenir le stand du CCL

et bien sur un grand merci à tous ceux qui nous ont rendu visite et qui semblaient intéresser par nos activités. Nous espérons que vous viendrez tester le Club sur plusieurs sorties en attendant le plaisir de vous accueillir au sein du CCL.

Paul

LA JACQUES BRASSEUR 2015: Un très grand cru

17 participants

 

Un grand merci à tous ceux qui ont oeuvré pour cette belle sortie d'hier, réussie en tous points. Très belle organisation, les 2 groupes ont roulé groupé et une chaude ambiance à l'arrivée avec une mer à la température idéale, une bière fraîche à souhait, un bon repas. Définitivement la Jacques Brasseur 2015 a été un très grand cru. Vivement la JB 2016. Ne rien changer à l'organisatioçn de cette manifestation, tous les participants étant revenus enchantés.

 

En ce qui me concerne je suis un peu flagaga ce matin malgré une super nuit, je ne dois pas être le seul, mais j'ai encore plein d'images dans la tête.

Gérard 

LA JB 2015.

A l’identique de quelque chose qui m’est cher, le cru 2015 de la JB s’est révélé être un excellent millésime, avec 2 nouveaux cépages, Bernard C et Samuel, tout en gardant les cépages qui ont fait leur preuve par leur tonicité avec les niçois Bernard, Louis et Arnaud, des cépages qui donnent du fruit et beaucoup de fraicheur avec les rogniens Gérard S, Gérard V, Jeannot, et Yvan, et un fond de cuve bien rôdé qui garantit une certaine maturité avec les lambescains Roland S, Gérard H, Paul, Daniel C, et moi-même, sans oublier un cépage Pelissanais puissant  avec Jean Claude C, et enfin le cépage qui a le plus de longueur en bouche, vous avez compris, MIMI.

Le tout, maîtrisé par un éminent œnologue, notre sympathique président Charley qui a mis dans la potion magique les ingrédients nécessaires qui ont participé à la réussite totale de cette cuvée.

De plus, nous bénéficions d’un temps idéal pour assurer une vendange de kms à bonne allure.

Là encore, le départ différé pour les 2 groupes de vendangeurs, rajoute à la qualité de ces derniers qui peuvent s’exprimer selon leur humeur et leur forme du moment.

Les paysages traversés après Jouques sont une découverte totale pour 2 d’entre nous, mais restent aussi un spectacle permanent pour les autres, où les couleurs bientôt automnales prennent doucement le pas sur celles encore illuminées par un été chaud et sec.

Parmi les panoramas du circuit, nous découvrons en arrivant à St Maximin, la basilique gothique sans clocher, puis Mazaugues réputée pour ses glacières qui ont connu leur heure de gloire au 19° siècle comme me le rappelait mon compagnon de route Bernard C, et la descente sur Puget Ville nous ouvre un panorama à 180 ° sur le massif des Maures qui nous attend pour le bouquet final.

Entre temps, nous serpentons au milieu du vignoble varois, jusqu’à Pierrefeu, et nous dépassons les tracteurs de vignerons dont la remorque déborde de raisin fraichement cueilli puisque les vendanges ont déjà commencé. Aux effluves ressenties en passant, je peux vous assurer que ce sera un millésime d’exception, peut être celui du siècle.

Et puis le col du Babaou s’offre enfin à nous ; redouté à une époque, aujourd’hui grâce à l’entrainement  de tous, il nous devient familier, nous fait moins souffrir et nous profitons d’avantage du chant des cigales et des odeurs méditerranéennes, malgré la chaleur qui devient pénible.  Nous sommes en revanche attaqués par une horde de taons  au sommet qui avaient décidé de nous priver de la photo habituelle. Heureusement la descente et les faux plats montant et descendant nous  amènent au col de Gratteloup, tout en nous offrant des paysages variés entre vallées, reliefs verdoyants comprenant toute la palette des verts tendres ou foncés façonnés par les pins, les chênes  liège et les autres.

Et puis ça sent la fin, avec le col de Caguo Ven qui nous fait basculer enfin sur la Méditerranée face à nous, avec son bleu intense maculé de points multicolores des bateaux qui se régalent et s’amusent sur sa surface.

Les taons nous ont lâché et nous pouvons enfin faire la photo devant la baie du Lavandou, avant de mettre un terme à notre périple chez Helios Plage, où la baignade dans une mer à 25 °, les bières, le vin de pays, les pavés de bœuf et les dorades, nous font oublier tous les efforts fournis.

Telle une cuvée d’exception, le cru de la JB 2015 restera un excellent souvenir, et ce, grâce à vous tous, à vos tripes, à votre sportivité, et à votre convivialité.

Merci au CCL et à Paul d’avoir eu l’idée de retracer le parcours d’un modeste cycliste qui ne s’était jamais imaginé de le refaire tous les ans avec une flopée de sympathiques copains.

Jacques


VTT Camargue 14 Juillet 2015
Cette année nous étions 5 pour cette randonnée Camargue
Joëlle / Michel / Pierre / Benoit / Claude
le parcours prévu se situais au cœur de la Camargue
Départ 9H direction le Phare de la Gacholle par la piste /petit raccourci direct Beauduc pour Joëlle et Michel /Nombreux flamands roses..  puis bord de mer en jouant  avec les vagues  pour rejoindre Beauduc et le Phare de Beauduc .petit bain dans une eau bien fraiche . passage dans les marais qui  cette année sont  complètement asséchés .Une boucle de presque 30 km sous un soleil de plomb mais  sans moustiques grâce à un  petit mistral ;
il y a une dizaine d’année au phare de Beauduc il existait une petite plage ou nous nous baignions . aujourd’hui avec la montée des eaux elle a complètement disparue . d’ailleurs la digue qui protégeait les étangs est complètement défoncée et recouverte par l’eau .Dans quelques année le phare aura les pieds dans l’eau car cela devrait continuer  ....
retour donc aux voitures vers 13H , glaçons et pastis nous attendaient dans le coffre pour saluer le courage de Joëlle qui a effectué avec aisance et le sourire  cette boucle.Nous la retrouverons sur quelques sorties à la rentrée
Repas au Mas Bertrand avec  Moules / tellines / Cote de taureaux / gardianne / soupe de poisson .
La patron que nous connaissons bien , vraiment très sympa nous a offert l’apéro ( encore ) , un digestif local ( la camarguaise)fabriqué à Port st Louis , et même le café .
faites vous connaitre si vous allez chez lui .
retour maison 18H
une très belle journée de l’avis des participants et
à l’année prochaine si vous le voulez bien
Claude


LE GRAND PIQUE NIQUE SE TRANSFORME EN PETIT RESTO: 3 juillet

Claude avait gentiment proposé son terrain et sa piscine pour le grand pique-nique mais en raison de la chaleur, d'un petit manque de motivation, nous avons opté pour un petit resto "A la Table de Chez Nous" à Lambesc.

Nous étions 18 à nous retrouver à la terrasse ombragée de ce sympathique restaurant.

Tout était prêt pour nous recevoir : un apéritif d'accueil était servi dans le jardin.

L'occasion pour nous de faire un petit coucou à notre Président qui venait de rentrer chez lui en levant nos verres à sa santé. J'en profite également pour présenter Stéphanie et lui souhaiter une bonne installation à Lambesc. Malheureusement, cela commence mal pour elle, en faisant le tour du grand Lubéron (et oui, c'est une grande sportive) elle est tombée et s'est fracturée la clavicule en plusieurs morceaux. Malgré cela elle est venue pour faire connaissance avec le Club, chapeau.

Nous sommes passés à table et nous avions un menu aux couleurs du CCL, délicate attention de la Direction.

Entrée, plat, dessert, café ou infusion, vins à volonté, service très agréable.

Tout était parfait, dans un cadre fleuri et frais. Les participants semblaient ravis de cette formule qui, il est vrai, possède bien des avantages.

Les conversations étaient nourries, une belle soirée

Paul



Fête du Sport et de la Jeunesse:

Comme les années précédentes,

Séjour du CCL à Brassac: 17 participants

Semaine du 18 au 23 mai 2015

Cette année le Club avait choisi de proposer Brassac pour notre semaine annuelle

Roland S, Jeannot, Louis, Arnaud, Bernard Z, Jacques, Michel L, Gérard V ont répondu présents.

Claude, Alain, Michel B, Christian, Dany, Bernard L, Roland C, Antoine et moi sommes inscrits en VTT

Brassac est un petit village du Tarn (environ 1400 habitants) au bord de l'Agout

Séduit par la rivière et à l'abri de la vallée, l'homme est présent sur ce site depuis le néolithique (4000 ans avant notre ère)  

Située au sud-est du département du Tarn, au creux de la vallée de l'Agout, Brassac est en bordure du massif granitique du Sidobre, sur le versant ouest des Monts de Lacaune, dans le Parc naturel régional du Haut-Languedoc.

Brassac est située à 15 km de Vabre, à 16 km d'Anglès, à 22 km de Lacaune, à 24 km de Castres et à 29 km de Mazamet. Le principal axe routier traversant la commune est la RD 622, l'ancienne RN 622).
La gare de Castres est la plus proche de Brassac, elle est située à 25 km du bourg.

Nous étions logés au village vacances Camboussel:

http://www.camboussel.com

Le cadre, la nourriture, l'accueil tous était parfait par contre nous avons eu deux gros soucis:

-Tout d'abord une chute (bête comme toujours de notre ami Gérard V). Il tombe après une quinzaine de km de vélo, près du lac du Merle, il rentre certes au Centre mais il souffre. Je l'emmène rapidement à l'hôpital de Castres aux Urgences. Après divers examens le verdict tombe : 3 côtes cassées dont une en mauvais état (risque de pneumothorax) -Gérard devra passer sa première nuit à l'hôpital. Une remarque : Un grand coup de chapeau aux personnels hospitaliers de Castres, ils sont vraiment sympas, accueillants, souriants, efficaces: Bravo

Le lendemain, avec Roland S, nous lui apportons ses effets personnels et vers 14h un taxi ambulance le rapatriera sur Rognes.

La semaine commence mal .

-le lendemain: mardi et mercredi, nous avons une météo pourrie: pluie, froid. Cela a fortement contrarié les sorties.

Heureusement, jeudi et vendredi nous aurons droit à un peu de soleil qui a légèrement réchauffé l'atmosphère.

Disons que la semaine s'est mieux terminée qu'elle n'avait commencé.

Paul

Bientôt un diaporama


CR BRASSAC ROUTIERS.

Après une route ensoleillée dans le vignoble languedocien, nous arrivons à St Chinian, dernière étape avant Brassac. Une découverte pour beaucoup d’entre nous, Brassac nous accueille sous un temps printanier et nous déjeunons dans l’un des 3 restos du village au bord de l’Agout, la rivière qui traverse cette localité.

Auparavant, nous découvrons notre village d’accueil, où les logements sont accrochés à la montagne, et nous comprenons bien vite que seuls des sportifs peuvent le fréquenter. Handicapés, s’abstenir.

Une 1° sortie s’impose l’après midi car la météo nous réserve dès le lendemain un temps pluvieux et froid.

Le petit groupe au complet, soit Michel le charentais, Gérard V, Jeannot, Louis, son fils Arnaud, Bernard le niçois, Roland S et moi-même, s’éloigne à la découverte de la région sous la conduite de Roland qui a concocté les itinéraires.

Brassac étant situé dans la vallée, il faut donc grimper pour en sortir mais en revanche, descendre pour revenir, ce qui est toujours appréciable quand l’énergie décline inévitablement.

Après 13 kms, nous tournons la tête pour voir des rochers imposants de granit tombés de nulle part en bordure de forêt, et notre ami Gérard V touche la roue avant de Jeannot et se fracasse comme une pierre sur la chaussée. Nous entendons le bruit du casque heurtant le macadam et nous craignons le pire. Il se relève difficilement et vous connaissez le verdict. Gérard tient, malgré ses 3 côtes cassées, à terminer le parcours avec nous, certains cyclistes sont aussi courageux que des rugbymans au combat.

Nous roulons sur Anglès sur des routes bien entretenues, traversant des forêts de chênes et de pins hauts et puissants, rarement dérangés par quelques voitures, et nous nous attendions à surprendre parfois une biche ou un chevreuil, mais notre bavardage ambiant a peut être dérangé ces derniers.

Nous apprécions cette nature sauvage, où l’homme est hyper discret, peu d’habitations, parfois des prairies séparent les bosquets, des lacs se dévoilent au travers des feuillus, et le calme environnant très reposant nous fait oublier l’effort  fourni sur des dénivelés parfois sévères, ou qui n’en finissent jamais.

Pendant ce temps, notre Gégé passe sa nuit à l’hôpital avant d’être conduit chez lui le lendemain dans une ambulance.

Le lendemain, pluie, grêle, froid, 4°, nous décidons de visiter une carrière de granit à ciel ouvert. Visite passionnante sur l’exploitation du granit, sa transformation pour être commercialisé pour des usages multiples, pierres tombales, sols d’aéroport, bordures de trottoirs pour les granits de moindre qualité.

L’a midi, visite de Castres pour certains d’entre nous, avec une ballade en bateau sur l’Agout jusqu’au jardin public excentré de la ville, où les castrais viennent se détendre en famille.

 

 

3° Jour = circuit autour des lacs artificiels de la région. Nous sommes les seuls convives pour déjeuner dans un resto en haut d’un col à 900 m d’altitude, où la restauratrice nous prépare un menu de cuisine familiale, à l’impromptu, et nous reprenons des forces devant un panorama où la nature est partout omni présente.

4° Jour = le plus beau et le plus chaud. Notre charentais a quelques soucis avec sa voiture. Le garagiste du village l’ayant rassuré, il nous accompagnera en voiture suiveuse sur le parcours de cette journée. Nous randonnons sur une grand boucle qui nous amène à Mazamet pour revenir par un col gravi sur une montée de 17 kms, sur un long plateau très boisé, pour rejoindre Brassac en fin d’a midi.

Le haut Languedoc nous est à présent plus familier, limitrophe de la montagne noire, cette région sauvage méritait un détour.

Encore une belle semaine entre copains, dans une ambiance à la fois amicale, et sportive, où chacun a participé avec son cœur, sa bonne humeur, parfois un peu ses tripes, et je me suis mis à penser que si le monde pouvait fonctionner ainsi, ce serait le début du paradis, mais, à part le CCL, l’homme se complait tellement dans la haine, et la discorde, laissons le donc agir à sa guise ; quant à nous, nous recommencerons notre belle aventure l’année prochaine.

Jacques.

Samedi 11 avril 2015: 13 participants

Rando annuelle du Club"Souvenir Michel Gachet"

D'Aix en Provence à Lambesc par les collines
Nous étions 13 au départ de Lambesc  Direction Aix en Provence . Du Creps:  Olivier L / Mimi / Charley et Roland C prennent le départ pour faire les 70 km Et de Bouc bel Air les 9 autres courageux : Claude, Jean André, Francis, Pierre, Benoit, Louis, Dany, Christian et Paul en partie( voir photos ) feront une plus petite partie de 55 km .
Dés le départ Mimi a fait une grosse chute ,  transporté par les pompiers , clavicule cassée.
Passage vers Cabriès / Calas . c’est sur les hauteurs que Louis a parié une langouste avec nous en nous faisant croire que de Cabriès on voyait plan D’Orgon. Un vrai Niçois . 
Pique nique du coté de la Mérindole ( Roquefavour ) dans une bonne ambiance avec les 2 groupes .
Jean André en entendant Louis parler du Lubron m’a dit Quèsaco le LUBRON . En fait c’était le Lubéron . un bon fou rire .....Le Niçois parle Parisien..... Le Lubron  ...Rigolade
Chute aussi de Pierre vers le bassin du réaltor au genou ,il nous a fait  un léger  malaise ....Vagal  parait  il.
Roland C    pendant 20 mn et un aller retour a cru avoir perdu ses lunettes alors qu’il les portait sur le nez . ...Ah les Tamalous !!!
Francis ( moulinette )était de bonne humeur mais s’est fait entendre dans quelques passages difficiles...
Bravo a tout le monde pour cette journée souvenir passée sous le signe de la camaraderie .
Merci a Paul qui toute la journée a assuré les navettes voitures et  l accompagnement . Et finalement a fait très peu de vélo
merci aussi a Cri pour le Toy , Patricia et Marie France .
Le soir une bonne Choucroute réunissait 30 personnes au réfectoire du Collège de Pelissanne . Jacqueline Gachet était présente  et nous a dit que Michel lui disait souvent qu’il passait  d’excellents moments avec nous .  Michel nous accompagne toujours dans nos randonnées.
Claude

La Michel GACHET 2015.

Samedi 11 avril, tous les participants se retrouvent à 07:30 au COSEC pour un départ en voiture :

  • vers AIX en Provence pour les meilleurs (Charley, Mimi, Olivier et Roland) ou

  • vers BOUC BEL AIR pour les autres.

Patricia et Marie-France se chargent de nous accompagner afin de ramener les véhicules vers LAMBESC.

Les 3 « premiers » arrivés (Dany, Francis et Jean-André) à BOUC BEL AIR patientent en savourant un café chez Annie qui était malheureusement absente.

Regroupement du groupe des « tranquilloux » (les 3 précités plus Benoit, Christian, Claude, Louis et Pierre) peu après et départ pour une belle journée de VTT.

Comme il est prévu que nous soyons rejoints par le groupe des 4 « aixois », nous flânons sur le trajet, en admirant le paysage.

Malheureusement, un coup de fil de Paul nous apprend que Mimi est tombé et s’est fêlé la clavicule. Il a été transporté par les pompiers vers les urgences de l’hôpital d’AIX.

Sur les hauteurs de CABRIES, Louis nous fait la preuve qu’il a une vue d’aigle en affirmant qu’il distingue PLAN d’ORGON à partir de ces hauteurs. Ses camarades, taquins, vont le chambrer tout au long de la journée, ce qui finit par un pari où le perdant paiera une langouste aux gagnants. Louis propose que le juge arbitre soit un ingénieur de l’hygiène ??? Peut-être voulait-il parler de l’IGN ?

Arrivés vers le REALTOR, le groupe se retrouve devant un portail fermé qui empêche la traversée d’un chantier et qui nous oblige à effectuer un détour par un lotissement. Conséquence : nous avons raté un sentier particulièrement beau qui longe le bassin.

Au bout du REALTOR, nous retrouvons Paul qui a déposé la voiture et le casse-croute vers la MERINDOLE et qui nous a rejoint en VTT.

Direction le point où la pause déjeuner est prévue. Là, nous attendons l’autre groupe en prenant l’apéro.

Les 3 survivants nous rejoignent rapidement et, après un rapide repas et une légère sieste, nous repartons vers LAMBESC, non sans avoir chambré Louis qui nous parle d’un massif montagneux de Provence que personne ne connait : le LUBRON.

Certains font un rapprochement avec le LUBERON mais …. Il faudra sans aucun doute faire appel à un expert de l’hygiène ;-) pour départager les polémistes.

L’après-midi, certains contemplatifs constatent avec regret que la cadence a augmenté mais tous arrivent à bon port quand même pour être accueillis par Paul qui a prévu une boisson rafraichissante et reconstituante.

Ne restait plus qu’à se préparer pour le repas du soir.

Jean André.

 

Cette année nous avions décidé de proposer un parcours d'Aix-en-Provence à Lambesc....Durant la période hivernale, nous avons, Charley, Claude, Mimi et moi cherché les plus beaux passages...La reconnaissance, c'est génial

Pour le soir , Claude nous propose de faire le repas au collège de Pelissanne et par le plus grand des hasards, je trouve à Saint Cannat un charcutier super sympa qui nous donne l'idée d'une choucroute: cela change un peu.

Nos collègues de la route : Christian, Rémi, Yvan, Roland S se sont joints à nous.

Petit apéro avec un diaporama des plus belles photos avec Michel, petit discours de Paul, séquence émotion et remise d'un petit bouquet à Jacqueline et à Brigitte par notre bon Président. Michel est parti mais son souvenir reste, intact et fort.


 Un grand merci à tous les participants de cette belle journée et surtout à Brigitte qui nous a permis de passer un repas fort convivial dans son magnifique château de Pelissanne.

Paul

 

SKI A MONTGENEVRE : 8 PARTICIPANTS

du 16 au 19 mars: 

Cette année, nous avons pu, grâce à Antoine, bénéficier d’un séjour au Village-Club du Soleil à Montgenévre et à un prix défiant toute concurrence.

Nous sommes donc partis le lundi après-midi avec deux excellents conducteurs : Francis et Pierre et nous avons pu nous installer tranquillement dans nos chambres respectives, en couple :

Pierre et Francis, Antoine et Mimi, Claude et Alain, Jean-Claude et Paul

Et bien sûr, pour garder les traditions du CCL, attaqués la Bodéga tenue par Claude et Alain.

Le ski : mardi le temps est couvert et neigeux mais mercredi et jeudi nous avons eu soleil et ciel bleu. La neige était au rendez-vous. Montgenévre est une belle station avec des pistes bien entretenues, bien ensoleillées avec la possibilité de passer en Italie et de skier sur les monts de la Luna. Le groupe était homogène, à part moi qui avait mal au dos et qui n’était pas trop en forme. Mes compagnons se sont éclatés sous la conduite d’un Claude qui nous a servi de guide, et de plus sans GPS. Mimi et Pierre étaient les plus rapides, Antoine le plus distrait ce qui lui a valu quelques chutes, Alain fonçait tout droit et bousculait les obstacles, avec Francis et Jean Claude nous skions plus cool en admirant le paysage. Jeudi nous avons déjeuné en Italie, des pates bien sûr, mais pas de grappa.

Le centre : Le Village Club du Soleil est bien géré : le personnel est très jeune mais serviable, à l’écoute et toujours très souriant. Nous étions en pension complète et les repas étaient corrects et variés. Pour les chambres, nous étions deux dans des appartements 4 personnes. Bien et propres.

Le séjour : Tout s’est bien passé. L’ambiance était détendue, l’humeur était joyeuse, nous avons bien ri même si, parfois, en fin de journée les jambes étaient un peu lourdes.

Un grand merci au CCL pour avoir programmé ce séjour, un grand merci à Antoine pour avoir pris l’organisation en main, un grand merci à Pierre et Francis pour le transport.

A l’année prochaine ??????

Paul


Galette des Rois : 10 janvier 2015:

Nous étions tous réunis (une grosse trentaine d'adhérents) pour fêter l'Epiphanie.

Charley, notre bon Président avait tout organisé avec Mimi. Son discours fut bref, concis et précis.

Un bon moment de partage et d'amitié. Les discours portaient certes sur le Club, ses sorties, ses parcours, ses animations mais aussi sur le drame et la sauvagerie de cette semaine.

Nous avons eu le plaisir de revoir Didier, fringant comme un jeune homme. Il a retrouvé une grosse partie de ses moyens et il envisage de reprendre le vélo, même si dans un premier temps, ce sera un vélo d'appartement.

Il reste à espérer que Robert suive le même chemin.

Paul


Cyclo-Club Lambesc

Ce modeste site est à l'entière disposition des adhérents.

Vos articles, vos idées, vos rubriques seront les bienvenus.

Je reste à votre disposition pour modifier tout article, toute photo, toute faute d'orthographe qui pourrait choquer l'un d'entre vous.

Je compte sur vous pour faire vivre ce site que je veux très convivial.

Vive le CCL.

Paul